12 janvier 2020_ Investir dans des SCPI ...

L’investissement au comptant permet aux personnes disposant de liquidités d’investir en SCPI afin de se créer un revenu complémentaire immédiat avec des performances attractives. Ce revenu net de charges et de frais de gestion est versé tous les trimestres en fonction du revenu distribué. Investir au comptant permet de diversifier son épargne sur un support immobilier de qualité avec un risque faible et une mutualisation.

Ces revenus générés sont fiscalisés à la tranche marginale d’imposition, en tant que revenus fonciers.

Investir au comptant est accessible dès 200€.

L’achat de parts de SCPI au comptant répond aux objectifs suivants :

Revenus complémentaires distribués de manière trimestrielle. Diversification du portefeuille/épargne.

L’achat de parts de SCPI au comptant permet de bénéficier d’un rendement moyen de 5,04 % net de charges en 2014. Cela permet également de bénéficier des nombreux avantages de la pierre sans en subir les contraintes :

Perception de revenus nets de charges. Gestion assurée par la société de gestion. Mutualisation des risques locatifs et fonciers. Ticket d’entrée faible (quelques centaines d’euros). Marché secondaire dynamique.

Les revenus perçus via la SCPI sont à déclarer lors de la déclaration d’impôt sur le revenu. L’investisseur a la possibilité de bénéficier du régime micro foncier s’il remplit les conditions d’éligibilité suivante :

Être déjà propriétaire d’un bien locatif. Le bénéfice ne doit pas excéder 15 000 € sur l’année. L’avantage du régime micro-foncier est de pouvoir bénéficier d’un abattement de 30 % sur l’ensemble des revenus fonciers générés.

Pour rappel, le régime micro-foncier permet de bénéficier d’un abattement de 30 %.

Pour la majorité des investisseurs, le régime réel s’applique. Les revenus fonciers sont tout simplement imposés en fonction du barème progressif de l’impôt sur le revenu : 0 %, 14 %, 30 %, 41 % et 45 % en fonction des revenus du foyer fiscal.

Il faut également rajouter les prélèvements sociaux à la tranche marginale d’imposition soit 15,5 %. Par ailleurs, il est possible d’imputer (dans la limite de 10 700 € par an) un déficit foncier pour venir ronger l’assiette fiscale.

Lorsque l’on achète des parts de SCPI au comptant, les frais de souscription sont déjà intégrés dans le prix de la part. De fait, ils sont réellement prélevés que l’on vend ses parts de SCPI. Les frais de gestions sont quant à eux prélevés en amont par la SCPI, les revenus perçus sont bien nets de charges.



© 2020, by Finxeo Patrimoine